Ajouter un commentaire

En réponse à yves JACQUESRAc :

Pourquoi en voit-on si peu sur les étals ?