Quinoa

Quinoa

Le (ou "la") quinoa est une plante venue d'Amérique du Sud dont on consomme surtout les petits grains. Riche en protéines et sans gluten, le quinoa voit sa consommation exploser en Europe.

Au potager il se cultive facilement, mais il peut être difficile de mener à terme la récolte dans les régions aux fins d'été humides.

  • Nom scient. : Chenopodium quinoa
  • Cycle de vie : annuel
  • Famille : Chenopodiacées
  • Type : feuille

  • Du semis à la récolte : 90-120j
  • Fertilisation : 1kg/m2
  • Exposition : soleil

  • Rendement : -
  • Entre les plants : 50cm
  • Entre les lignes : 50cm

Semer

J F M A M J J A S O N D

Récolter

J F M A M J J A S O N D

En cuisine

On mange les grains une fois cuit 12 à 15 minutes dans de l'eau bouillante. Ils entrent dans la composition de plats chauds ou froids de la même manière que le riz.

Les feuilles sont aussi comestibles. Les jeunes feuilles se mangent crues en salade, plus vieilles elles sont cuites comme les épinards.

Le quinoa est plus riche en protéine que la plupart des céréales et ne contient pas de gluten. Il est aussi riche en minéraux, vitamines et antioxydants.

Origine et variétés

Depuis 7000 ans le quinoa est cultivé dans les Andes, surtout au Bolivie et au Pérou. Il y pousse à des altitudes très variées et souvent dans des conditions "extrêmes" (amplitude thermique forte, pluviométrie réduite, salinité importante etc.).

Il en résulte une forte diversité de variétés adaptées à de nombreuses conditions climatiques. Elles diffèrent par la couleurs des feuilles et des grains, la forme des épis, la résistances aux gelées ou à la sécheresse etc.

Plusieurs variétés ont été importées en Europe (surtout par Kokpelli), mais le choix est beaucoup moins important que dans son aire d'origine.

Elle ressemble beaucoup au chénopode blanc, une plante comestible qui envahit souvent les potagers. Il peut être difficile de les distinguer en début de culture.

Périodes et conditions de cultures

Le quinoa est plutôt résistant et s'adapte a de nombreux climats. Mais pour une bonne production il préfère les climats ni trop chaud ni trop froid. En France c'est surtout en Anjou qu'il est cultivé depuis quelques années.

  • Pour bien pousser et fleurir de nombreuses variétés nécessitent des jours courts. Elles auront ainsi du mal à se développer en Europe de Nord, aux journées d'été très longues.
  • Si les températures sont trop chaudes lors de la floraison (>35°), celle-ci peut avorter.
  • Sa culture peut aussi poser problèmes dans les région aux fin d'été humides. Cette humidité peut faire pourrir les grains sur pieds alors qu'ils ne sont pas encore mûrs.

Il se sème généralement en Mars / Avril pour être récolté en Août ou Septembre. Un semis plus tardif est possible mais les risques de pluie à la fin de la récolte seront plus importants.

C'est en début de culture que le quinoa est le plus résistant. Il supporte de petites gelées et sécheresses. Par contre lors de la floraison il y est beaucoup plus sensible et ces aléas climatiques peuvent fortement diminuer la récolte.

Emplacement et fertilisation

Le quinoa est une plante tolérante à la plupart des types de sol. Il se plante en plein soleil.

Pour une bonne production il est conseillé de fertiliser modérément avant la plantation en apportant du compost (1 à 2kg / m2).

Semis et plantation

  1. En Mars/Avril, semez les graines à la volée en caissettes ou en pots. Les recouvrir d'une fine couche de terreau puis arroser.
  2. Lorsque les plants ont 2 feuilles, le repiquer une première fois dans des pots individuels ou en pépinière espacés de 8/10cm (comme les tomates ou les choux).
  3. Lorsqu'ils atteignent une dizaine de centimètres (4/6 feuilles), les repiquer à leur place définitive au potager.

Le semis peut aussi s'effectuer en ligne ou en poquets, directement en place. Mais dans ce cas les plantules peuvent facilement être envahies par les mauvaises herbes. Ils se développent lentement les premières semaines.

Les plantules peuvent aussi être difficile à distinguer du chénopode si il y en a. Un faux-semis peut alors être intéressant. Attention aussi aux limaces.

Pour une bonne germination, les semences de certaines variétés ont besoin d'une période de froid. Si vous semez un peu tard, passez les graines quelques jours au réfrigérateur avant de les semer.

Distances de plantation

Pour obtenir de grands plants il faut les espacer de 50cm en tout sens à la plantation. Ils seront cependant plus sensible à la verse et des tuteurs peuvent être nécessaires.

Plantés plus serrés, tous les 20/30cm sur des lignes espacées de 50cm, les plants seront plus petits mais auront moins de chances de se renverser.

Entretien

L'entretien du quinoa en cours de culture est minime. Il n'a pas besoin d'être arrosé abondamment et est plutôt résistant à la sécheresse. Seule la période de floraison est cruciale, si à ce moment le sol est sec, n'hésitez pas à arroser.

Si vous n'avez pas disposé de paillage à la plantation, binez et désherbez régulièrement. Placez également des tuteurs si vos plants atteignent une taille respectable pour éviter qu'ils ne se couchent lors de la formation des graines.

Récolte du quinoa

La récolte débute lorsque les grains commencent à être secs, et se détachent facilement en les frottant. A ce moment-là, coupez les pieds et finissez de les faire sécher accrochés tête en bas, à l'abri.

Une fois que tout est bien sec, la récolte peut se faire. Pour une petite quantité frottez les épis entre eux pour faire tomber les grains. Autrement enrouler le tout dans une grande bâche et battez-la à l'aide d'un bâton, ou mieux d'un fléau.

Pour séparer les grains des débris végétaux restant il existe plusieurs techniques.

Lorsque la fin de saison est pluvieuse les grains peut se mettre à germer sur le pied, avant la récolte ... Pour essayer d'éviter ce problème il faut choisir des variétés au cycle court, qui mûrissent rapidement. De la même façon les grains peuvent moisir à cause des pluies automnales.

Nettoyage et conservation

Les grains de quinoa sont entourés d'une couche de "saponine". Il faut éviter d'en ingérer en quantité et de toute façon elle donne un goût amer au quinoa. Cela rendrait entre autres les grains moins attractifs pour les oiseaux.

Pour l'enlever il suffit de rincer les grains à grandes eaux une ou deux fois. Ensuite, bien les étaler pour les faire sécher avant de les stocker (dans des pots en verre par exemple). Vous pouvez aussi les nettoyer juste avant de les cuisiner pour éviter des problèmes d'humidité avant la conservation.

Maladies et ravageurs

  • Il faut faire attention aux limaces, surtout en début de culture.
  • L'oïdium et le mildiou peuvent s'attaquer aux plants.
  • Les pucerons peuvent parfois transmettre certaines maladies virales.
  • Diverses pourritures liées à l'humidité peuvent apparaître, surtout en fin de saison.

Sources

  1. http://agrimaroc.net/bul133.htm
  2. http://www.fredobio-asso.org/article/60/la-quinoa
  3. http://popups.ulg.ac.be/1780-4507/index.php?id=3216#tocto10