Ajouter un commentaire

En réponse à Neant Moins :

Variation pas notable Tiré des informations Wiki URINE Eau : 95 % (voire un peu plus en cas de potomanie) Composés organiques (environ 2 % du total) : UREE : 2 % (produit terminal du catabolisme des protéines) Créatinine : 0,1 % (produit terminal du catabolisme de la créatine musculaire) Acide urique : 0,03 % (produit terminal du catabolisme des acides nucléiques : ADN, ARN) Acide hippurique Urobilirubine UREE La plus importante utilisation actuelle se fait sous la forme d'engrais azotés. L'urée est hydrolysée en ammoniac et en dioxyde de carbone dans le sol sous l'action des uréases microbiennes6Source insuffisante : CO(NH2)2 + H2O → 2 NH3 + CO2 L'urée, qui contient 46 % d'azote, ne pourrait être utilisée comme engrais en raison de son caractère hygroscopique élevé. La présentation en granulés ou perles de calibre homogène est nécessaire pour la régularité de l’épandage. Sur le plan agronomique, c’est une formulation intéressante car sa minéralisation est progressive. On l'utilise généralement en couverture sur des cultures d'été. L'hydrolyse de l'urée provoque une alcalinisation du sol du fait de la consommation de protons. Le pH peut atteindre 9 à proximité immédiate du granulé d'engrais7. D'un point de vue environnemental, son bilan carbone (si on tient compte des émissions en champs) est moins favorable que ceux d'autres engrais azotés (ammonitrate par exemple). Donc bilan AZOTE de l’URINE environ 0,6% d’azote 6gr/litre d'urine avec action lente Mais si le PH tend vers 9, l'urine n'est pas à utiliser pour les azalées, les rhodo ... Moi je mets l'urine pure sur les épinards, ils aiment, comme les chénopodes bon-henri (épinard sauvage) dans les parcs à moutons en montagne