Semis spontanés

Semis spontanés

Les semis spontanés sont des légumes que l'on va laisser se ressemer dans le potager. Les années suivantes ils vont repousser sous forme de "mauvaises herbes" comestibles.

Comment ça marche ?

arroche en grainesPour qu'une plante se ressème spontanément dans votre potager, il faut simplement la laisser monter en graines. Les semences vont se disperser et de nouveaux plants vont faire leur apparition les années suivantes.

Vous pouvez aider le vent en dispersant vous-même les graines à des emplacements choisis.

Ensuite il faudra simplement veiller à laisser quelques plants produire des graines chaque année. Mais sans abuser, sinon vous risquez de passer de nombreuses heures à désherber ...

Avantages et inconvénients

L'avantage n°1 est que ça demande très peu de travail. Les plantes poussent toutes seules, vous n'avez qu'à vous servir.

De plus ces semis donnent en général des plants forts et résistants, qui vont s'adapter petit à petit à votre terroir. En ne laissant que les plus beaux plants monter en graines vous accélérez ce processus de sélection.

Par contre tous les légumes ne sont pas adaptés aux semis spontanés. Il est préférable d'utiliser des espèces résistantes, peu envahissantes et facile à éliminer.

Si les plants sont mal placés, vous pouvez les repiquer ailleurs dans votre potager. Mais attention toutes les espèces ne se prêtent pas bien à cet exercice.

Les légumes les plus adaptés

Ce sont majoritairement des légumes feuilles qui sont adaptés aux semis spontanés. Beaucoup poussent rapidement, ne s'étalent pas trop et concurrencent peu les autres légumes.

Mais d'autres légumes peuvent s'y prêter. Tout dépend de votre climat, de votre sol et de vos exigences.

Pour avoir de bons résultats il ne faut pas utiliser de variétés hybrides. Sinon les plants qui en résulteront vont avoir un aspect et une qualité très variables.

Et aussi ...

Les cas particuliers

Courges / concombres / melons

semis courgesBeaucoup de jeunes plants de courges ou de melons refont leur apparition dans le compost dès les premières chaleurs. Si vous avez cultivé plusieurs variétés de cucurbitacées, ces plants sont souvent le résultats de pollinisation croisée.

Les différentes espèces et variétés se sont mélangées et les fruits qui en résulteront seront d'une qualité très aléatoire.

Mais si vous êtes curieux vous pouvez toujours voir ce que ça donne. Vous tomberez peut être sur un croisement exceptionnel ! Au pire les poules en profiteront.

Tomates

Si on laisse des tomates pourrir sur le sol, l'année suivante il y a de grandes chances pour que de nouvelles pousses apparaissent.

Ces semis spontanées donnent parfois des plants plus résistants mais aussi plus tardifs. Le problème est qu'ils lèvent dès les premières chaleurs au printemps et se voient souvent détruits par un un coup de froid.

De plus il est préférable de les repiquer à un autre emplacement. Suite à la précédente culture le sol a été considérablement appauvri et des germes de maladies sont sans doutes présents.

Les variétés de tomates cerises, plus proches de la forme sauvage et plus résistantes, semblent donner les meilleurs résultats.