Purin d'ortie

Mise à jour le 7 commentaires
Purin d'ortie

Le purin d'ortie est sans doute le fertilisant organique le plus utilisé par les jardiniers amateurs.

Son principal atout : sa teneur en azote et en fer importante.  Mais attention à ne pas avoir la main trop lourde au risque de brûler vos plantes.

Il s'utilise aussi contre acariens et pucerons, et en prévention contre des maladies cryptogamiques.

Préparer son purin d'ortie

  1. Récoltez 1 kilo d'orties fraîches. Vous pouvez ramasser toute la plante : feuilles, tiges, racines.
  2. Dans un récipient en plastique, hâchez les orties grossièrement et ajoutez 10 litres d'eau de pluie.
  3. Pour l'utiliser en tant qu'insecticide et fongicide, laissez macérer 24 heures.
  4. Pour l'utiliser en tant que fertilisant, laissez macérer jusqu'à la fin de la fermentation (15 jours environ), Remuez tout les jours et placez le récipient dans un endroit frai. Lorsqu'il n'y a plus d'écume qui se forme à la surface du mélange, la fermentation est terminée.

L'utiliser comme fertilisant

En arrosant vos plantes avec du purin d'ortie vous lors apporterez de nombreux minéraux et oligoéléments, mais surtout de l'azote. Il contient aussi du phosphore, mais par contre très peu de potasse.

L'azote est nécessaire aux plantes dans leur phase de croissance : développement des tiges et des feuilles.

Le purin d'ortie favorise également la flore microbienne du sol et renforce les plantes.

En arrosage

Avant d'arroser vos légumes, diluez 1 litre de purin avec 10 litres d'eau. On l'utilise généralement au printemps, lors de la phase de croissance.

Attention à ne pas avoir la main lourde, un excès d'azote peut les brûler. Certains fruits auront aussi moins de goûts et se conserveront moins bien. Il attire également des ravageurs comme certaines mouches.

En pulvérisation foliaire

Vous pouvez aussi pulvériser du purin sur les feuilles des plantes. Dans ce cas le risque de surdosage est moindre.

Il faut ici diluer 1 litre de purin dans 20 litres d'eau. Ensuite pulvérisez sur les feuilles et les tiges. Arrêtez quand de grosses gouttes se forment sur les feuilles.

En plus d'apporter de l'engrais et fortifier vos plantes, vous allez favoriser l'assimilation chlorophylienne des feuilles.

Les légumes feuilles l'adorent

Les légumes qui seront les plus friands de ces apports d'azote sont ceux dont ont consomme les feuilles : laitues, poireaux, épinards, choux ... Par contre les légumes dont on consomme les racines le supportent mal. Ils seront plus sensibles aux maladies et des risques de pourriture peuvent apparaitre.

Les légumes qui produisent des fruits peuvent être fertilisés une ou deux fois au début de leur développement. Après ces apports d'azote renforceront le feuillage au détriment des fruits. Si votre terre à déjà été bien enrichie en fumier ou en compost, utilisez ce purin avec parcimonie.

En préventif contre le mildiou, la rouille et l'oïdium

En prévention, le purin d'ortie peut vous aider à lutter contre ces maladies dûes à des champignons (maladies cryptogamiques). Il renforce les défenses immunitaires des plantes en les stimulant, un peu comme les vaccins. Les champignons ont donc plus de mal à s'installer et se développer.

Pour cela il faut pulvériser du purin sur les feuilles des plantes sensibles au moins une fois par semaine.

Accélérateur de compost

Le purin d'ortie est aussi utilisé pour activer et accélérer la décomposition des déchets du compost. Versez les reste de filtration du purin sur votre tas de déchets.

Un fongicide et insecticide en pulvérisation

En pulvérisant du purin d'ortie sur vos plantes, vous repousserez les acariens et les pucerons tout en aidant la plante à se renforcer. Pour cela diluer 50ml de purin avec 1 litre d'eau.

Pour repousser les pucerons vous pouvez l'utiliser pur. Pensez à bien le filtrer avant de l'utiliser. Vous le pulvériserez ensuite sur le feuillage de vos plantes.