Oïdium

Oïdium

Sous le nom oïdium sont regroupées plusieurs maladies cryptogamiques (dues à des champignons) qui touchent de nombreux légumes mais aussi des espèces d'arbres.

On le reconnaît facilement au feutre blanc qui s'étend sur les feuilles et les tiges.

Symptômes et dégâts

Par temps chaud et humide, de petites taches blanches apparaissent sur les feuilles de certains légumes. Elles ont un aspect feutré et poudreux et peuvent atteindre les tiges et les fleurs.

Si rien n'est fait l'infestation s'étend, les spores de champignons se propageant par contact ou par le vent. Les feuilles jaunissent, sèchent puis finalement la plante meurt.

Pour les arbres fruitiers c'est le volume de la récolte qui se voit grandement diminué.

Légumes touchés

Au potager l'oïdium touche surtout les cucurbitacées : courgettes, courges, concombres et cornichons ... Mais il peut aussi s'attaquer aux fraisiers, aux tomates, aux pois ou à la vigne.

Les courgettes sont parmi les légumes les plus souvent touchés. En prévention, semez une deuxième tournée 2 mois après la première. Elle prendra le relais lorsque la première sera atteinte par l'oïdium.

Prévention

Pour que l'air circule bien et que les feuilles sèchent rapidement espacez correctement vos plants. Supprimez les feuilles atteintes dès que possible pour ralentir la propagation. Si vous le pouvez, brûlez-les pour éliminer les spores de champignons.

Vous pouvez essayer de pulvériser de la décoction de prêle ou du purin d'ortie pour renforcer les défenses des plantes. Tous les 10 jours lors des périodes à risque (fin du printemps, début de l'été).

Lutte directe

Les préparation ci-dessous s'utilisent dès que les premiers symptômes apparaissent. Si vous attendez trop longtemps, l'infestation risque d'être impossible à enrayer. Vous pouvez aussi les utiliser en préventif.

Supprimer toutes les feuilles qui sont très atteintes par l'oïdium puis appliquez le traitement tous les jours jusqu'à ce que l'infestation soit régulée.

Mais attention, ces préparations ont des effets plutôt aléatoires et ne pourrons pas juguler une attaque d'oïdium bien développée.

Pour améliorer l'efficacité de ces traitements, additionné une cuillerée de savon noir par litre. Son effet mouillant permettra à la préparation de mieux adhérer au feuillage.

Pulvériser du lait

Le lait de vache semble efficace contre l'oïdium. Facile à préparer, il s'utilise dès que les premiers symptômes apparaissent.

Il faut pulvériser sur le feuillage du lait demi-écrémé dilué dans de l'eau. 10 part d'eau pour 1 part de lait (100ml de lait dans 1l d'eau).

Décoctions d'ail

L'ail utilisé en décoction possède des composés soufrés qui luttent contre l'oïdium et d’autres maladies cryptogamiques (mildiou, rouille ...).

Bicarbonate de soude

Là aussi à utiliser en pulvérisation sur les feuilles. Mélangez une cuillère à café de bicarbonate par litre d'eau.

Soufre

Dans le commerce des produits à base de soufre sont aussi disponibles. Il faut là aussi pulvériser la solution sur les feuilles.