Maladies des tomates

Maladies des tomates

Les principales maladies de tomates et leurs traitements.

Ici ne sont listées que les maladies les plus courantes. Pour une liste exhaustive consultez la liste de l'inra.

Mildiou

Une maladie redoutable causée par un champignon. Difficile d'y échapper lors des étés humides. 

Des tâches brunes se forment sur les feuilles qui s'étendent jusqu'à atteindre toute la plante, tiges et fruits compris. Elle finit par se dessécher et dépérir.

Le meilleur moyen de s'en prévenir est de cultiver les tomates sous abri. Mais vous pouvez aussi utiliser de la bouillie bordelaise en combinaison avec des préparations à base de prêle ou d'ail.

Pourriture grise

Des tâches brunes se forment sur les feuilles suivi d'un voile gris qui s'étend progressivement à toute la plante. Les fruits sont également touchés.

La maladie est favorisée par un temps humide et une fertilisation trop riche. Supprimez rapidement les parties malades des plantes.

Oïdium

Un feutrage blanc se forme sur les feuilles et s'étend progressivement. Moins fréquent que sur les courgettes, il peut tout de même contaminer les tomates.

Coupez toutes les parties atteintes et essayez d'enrayer la maladie en pulvérisant du lait dilué.

Alternariose

De petites tâches noires se forment sur les feuilles et s'étendent. Elles font dépérir les feuilles une à une puis atteignent tiges et fruits.

Pour l'éviter il faut réaliser une bonne rotation des cultures et éviter que des légumes de la famille des Solanacées (courges, poivrons, pomme de terre etc.) reviennent sur la même planche avant 3 ans.

En prévention ou en curatif les mêmes traitements que pour le mildiou sont à effectuer : ail, prêle, bouillie bordelaise.

Anthracnose

Appelée aussi "maladie du charbon" . Des tâches rondes, huileuses et creuses se forment sur les fruits. Elles s'étendent et noircissent progressivement.

Comme pour de nombreuses maladies fongiques, des traitements préventifs à base d'ail, de prêle et/ou de bouillie bordelaise peuvent se révéler efficaces.

Coupez toutes les parties atteintes et brûlez-les.

Nécrose apicale

Appelée également "cul noir", c'est un signe de manque de calcium pour la plante. La pointe des fruits commence à pourrir et leur croissance s'arrête.

Cela se produit souvent lorsque les arrosages sont irréguliers. Par exemple si vous arrosez en quantité après une période de sécheresse prolongée.

Une fois les fruits atteints il faut les supprimer et essayer d'être plus régulier dans ses arrosages !

Éclatement des fruits

Là aussi un problème d'arrosage. Mais là vous arrosez trop (ou il pleut trop) et les fruits se zèbrent, se fissurent et éclatent. N'arrosez que si le sol est sec mais sans trop attendre non plus ... Sinon c'est la nécrose apicale qui va apparaître.

Ce sont des problèmes moins graves que les précédents, qui ne compromettent pas toute la récolte et sont facilement gerables.