Bruches du pois et du haricot

Bruches du pois et du haricot

Les bruches sont de petits coléoptères dont les larves se développent dans les graines des espèce de légumineuses : haricots, pois, fèves, luzerne ...

C'est celle du haricot qui est la plus dévastatrice. Les autres ont un impact plus négligeable.

Bruche du haricot

La bruche du haricot est la plus redoutée de toutes. Plusieurs générations d'insectes se succèdent dans l'année et elles peuvent mettre à mal les récoltes. Les haricots sont touchés, mais aussi les autres légumineuses comme les pois ou les fèves.

On reconnait les graines touchées grâce aux petites opercules rondes légèrement transparentes à la surface. C'est l'entrée de la galerie.

La bruche du haricot se différencie facilement des autres variétés de bruche. Elles ont plusieurs larves par graine, alors que les autres espèces de bruches n'en ont qu'une.

Mode de vie

Les femelles adultes pondent des œufs par petits groupes sur les gousses. Les larves s’immiscent dans les grains pour s'y métamorphoser et continuer leur croissance. Au passage elles les dévorent et les rendent ainsi impropre à la consommation ou au semis.

Moyens de lutte

Il est difficile de stopper la première génération de bruche sans produits chimiques. Par contre, à la récolte il faut essayez d'enlever manuellement le plus de graines parasitées.

Ensuite elles seront stockés 24 à 48h au congélateur pour tuer les éventuels larves restantes. Ainsi de nouvelles générations ne se développeront pas et ne dévoreront pas le stock de graines.

Bruche du pois, des lentilles, de la fève

Il existe aussi d'autres bruches inféodées à une seul espèce. Contrairement à celle du haricot, une seule génération de ce coléoptère se développe chaque année. Les attaques sont donc moins importantes.

Là aussi il faut congeler les graines après la récolte en cas d'attaque. Ainsi on diminuera les risques d'infestation l'année suivante.

Sources